Laurence De La Ferrière



Une femme en quête d'absolu !

Le 23 novembre 1999, Laurence de la Ferrière quitte le pole Sud. Elle a pour seuls équipements de progression une paire de skis et des voiles, pour seuls liens la rattachant à la civilisation un téléphone satellite et une balise Argos. Harnaché à ses reins, un traîneau de 140 kilos contenant de quoi assurer sa subsistance en autonomie totale. Devant elle, l’étendue blanche à perte de vue d’une terre où aucune vie animale ni végétale n’est possible, et près de 3000 Km à parcourir (dont 1664 Km entièrement inexplorés) sous des températures pouvant descendre jusqu’à – 50° C... Personne avant elle n’avait même osé imaginer une pareille traversée. Le 6 février 2000, elle atteint la base de Dumont d’Urville au bord de l’océan.


Pendant 73 jours elle a connu le froid, le vent, les vagues de glace imprévisibles, la peur, la soif, l’épuisement, l’extrême solitude... mais aussi la magie d’un paysage qu’aucun regard humain n’a embrassé avant elle, la volonté de survivre, le désir de repousser ses limites et de progresser coûte que coûte.


Son livre « Seule dans le vent des glaces » publié chez Robert Laffont, retrace au jour le jour, avec poésie et humour cette aventure exceptionnelle en harmonie avec les forces de la nature et qui s’inscrit dans un palmarès étonnant.


Aujourd’hui... 
Renonçant aux performances et aux exploits individuels, Laurence met sa connaissance des froids extrêmes et de la survie en milieux hostiles, au service et aux cotés des entreprises dont les objectifs, tant sur le terrain que dans le cadre des relations humaines, ont pour ambition de dépasser les limites que nous croyons connaître.


La traversée de l’Antarctique réalisée en solitaire est une illustration poignante du dépassement de soi et des défis les plus fous qu’un être humain est capable d’imaginer.


Plus récemment, la direction de la base de Dumont d'Urville en Terre Adélie, mission confiée par le ministre de l'Outre-mer, a été une occasion exceptionnelle de restituer les compétences acquises en solitaire, au service d'une équipe pendant de longs mois d'hivernage. 


Ses interventions sous la forme d’un échange « questions- réponses » faisant suite à la projection d’images, remportent un vif succès. Son témoignage adapté aux exigences des techniques de management, permet d’illustrer avec beaucoup de force et de vérité certaines valeurs constantes aussi bien en Antarctique que dans la société : engagement, performance, esprit d’équipe, prise de risque, gestion de l’échec, développement durable, environnent…


30 ans d'expéditions à travers le monde, ainsi qu'un extrait du film présenté en préambule à la conférence. Les images ne parlent pas seulement d’exploit et de science, mais avant tout d’une aventure humaine dans le plus grand désert du monde.


Le débat qui suit, chargé d'émotion, offre la possibilité d'une ouverture vers d'autres manières de penser et d'évoluer. Une remise en question positive, orientée vers la confiance et la prise de conscience que le potentiel de chacun est (presque) illimité et souvent sous-employé.


Conception essentielle de la performance qui suggère que rien n'est impossible quelque soit le domaine d'application !

plus d'infos
contact@minds.com
Références clients
Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service possible. En continuant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation.